A ce jour, le C P L utilisé pour le Linky,

c'est du concret, ça se voit.

Grace à  Bernard Marchal

Opérateur Radio exploitant sur HF

et Consultant Technique auprès du Collectif Infos Linky 62

Vous pouvez visualiser ce à quoi corresponds le Courant Porteur en Ligne.

Bernard Marchal vous présente son expérimentation :

Transmission compteur distant g3      &        Pings compteurs distants g3

 

En préambule je tiens à rappeler qu’il n’y a pas de compteur linky chez moi, je dispose d’un compteur électronique classique mono Sagem. Malgré une délibération en mars 2016, 50% des foyers en sont équipés, ce qui veut aussi dire que 50%(*) ne le sont pas et ont su résister, ce qui reste tout de même une belle victoire !

Cela étant, la délibération n’a pu non plus contenir bien longtemps la non installation des concentrateurs, le pourcentage de linky, pour ce qui concerne notre maillage communal n’a pas été suffisamment important pour gêner la mise en service et surtout le bon fonctionnement du cpl, ici il est en g3 comme dans beaucoup d’autres communes du 62 (dont j’ai pu vérifier).

 

Jusque maintenant on pouvait trouver ici ou là des images ou des vidéos montrant la présence du signal cpl induit par “conduction”, comme sa fonction première, sur une installation électrique classique, à travers un oscilloscope en général.

 

Ici je vais vous démontrer la présence du cpl par “rayonnement”, ce dernier est produit par la production d’un signal conduit sur une ligne de transport électrique non blindée, c’est un phénomène physique tout a fait normal qui a pourtant été bien souvent minoré ou occulté par ERDF surtout à ses débuts de “campagnes”.

 

Les mesures ont été relevées chez moi, à proximité des câbles électriques (résultat quasi similaire sur l’ensemble du réseau électrique privatif sous tension) sur un analyseur de spectre électromagnétique à partir d’un matériel de réception élaboré pouvant couvrir une très large bande de fréquence.

J’ai tenté de montrer des mesures objectives, le but ici n’étant pas de chercher la force, l’intensité du signal, ni même d’en donner des conséquences, mais plutôt de montrer la présence régulière de ce fameux signal, qui plus est sur une installation “non linké” !

 

L’appareil de réception en question, un SDR, peut donc se brancher sur un ordinateur, ce qui m’a permis de faire des captures d’écran...

 

Objectivement je pense qu’elles sont suffisamment parlantes même pour un néophyte.

Pour infos...

L’onglet en haut gauche “Main” est le panneau de contrôle principal, où vous y trouverez notamment l’horodatage (date et heure).

L’onglet plus au centre toujours en haut “RX Control” est le panneau de contrôle de la partie récepteur.

L’onglet à l’extrême droite haut représente l’analyseur de spectre acoustique.

L’onglet le plus important à l’écran représente enfin l’analyseur de spectre électromagnétique avec “empreintes” (watterfall), la partie inférieure.

 

 

Sur une image vous pouvez relever la présence de trois “pings”, relatif à trois compteurs distants (linky) en moins d’une minute, ça c’est le trafic dans la journée.

 

Vous trouverez également d’autres infos vous permettant de bien cerner qui fait quoi et où.

Ne sont pas localisées précisément les quelques fréquences “sensibles” (militaires et autres officiels), volontairement mais aussi du fait que l’antenne utilisée n’est pas spécifiquement adapté à cela.

Il se trouve pourtant que certaines de ces fréquences “actives” se trouvent sur la bande qu’emprunte le cpl g3 !

Evidemment, comme je l’avais déjà mentionné au départ, il est légitime de penser que pas même un concentrateur ne serait installé dans les zones des centres de transmissions des dits services officiels.

 

Sur l’autre image vous pouvez aussi relever facilement la présence de la collecte d’UN seul compteur, qui dure environ une minute puis on passe au suivant... ça c’est la transmission qui a lieu la nuit.

 

A priori, on peut considérer que sur notre maillage communal étroit il n’y ait pas besoin de la fonction “relai” (compteur en maître) dans la configuration du fonctionnement CPL. Ce qui ne sera pas forcément le cas sur d’autres sites, certains compteurs auront un rôle de concentrateur pour relayer les informations des “plus distants”.

 

 

Pour autant, il convient de rappeler que les compteurs classiques, qu’ils soient électro-mécaniques ou électroniques, leur conception est sensé atténuer involontairement et quelque peu physiquement les radiofréquences dans les deux sens.

Pour infos, on peut aussi utiliser des anneaux en ferrite pour tenter d’atténuer “des” parasites électriques, voir également sur le forum https://forum.stoplinkynonmerci.org/index.php/topic,88.0.html

 

( * ) source provenant du releveur lui-même qui dispose des informations nécessaires et qui continue depuis plus d’un an maintenant... de relever les compteurs classiques...comme avant !

 

Date de dernière mise à jour : 17/08/2017

×